Industrie : Projets et mécanismes devant juguler la crise économique au cœur des échanges entre le Pdt togolais et le Pdt d’Afreximbank

Hier 29 novembre 2022, le partenariat entre le Togo et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) était au centre d’un échange entre le Président togolais Faure Essozimna Gnassingbé, et le président de l’institution panafricaine de financement du commerce, Benedict Oramah.

Les deux en échange,le Pdt Faure Gnassingbé à droite

« Nous avons passé en revue les projets que nous finançons au Togo, notamment ceux relatifs au parc industriel en partenariat avec Arise et du plan d’extension de ce parc. Nous avons aussi évoqué des sujets relatifs au financement du secteur agricole », renseigne le Président de cette institution internationale.

Le chef de l’Etat et le responsable de l’Afreximbank ont également abordé les mécanismes pour juguler la crise économique.

Le partenariat entre le Togo et cette institution financière est très étendu et couvre plusieurs domaines notamment ceux de l’industrie, l’énergie, la logistique, et l’agriculture, informe-t-on.

Selon les informations, Afreximbank accompagne le Togo pour la mobilisation des investissements en vue d’accélérer la réalisation des projets prioritaires de la feuille de route 2020-2025. Le Togo a bénéficié via la société Arise, de l’accompagnement de cette institution financière panafricaine dans le cadre de la construction de la première phase du Parc industriel d’Adétikopé (PIA) et des centrales électriques dans la région des Plateaux. Le Togo a adhéré en août 2021 à l’Accord portant création du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA), une plateforme d’Afreximbank en vue de promouvoir davantage la transformation structurelle de l’économie nationale.

Jules Tété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *