Blitta: Deux morts suite à l’effondrement d’une classe de l’EPP N’gobo

Les édifices menaçant ruine existent pleinement, sans aucun doute, encore dans les établissements scolaires malgré la rigueur sentinelle affichée par le professeur Kokoroko Dodzi, ministre en charge des enseignements primaire et secondaire au Togo. En effet, les habitants du village de N’gobo dans le canton de Diguengué, commune Blitta 3, à plus de 230km au nord de Lomé, sont depuis ce 27 septembre 2023 dans une tristesse totale: deux de leurs enfants, élèves à l’EPP N’gobo sont morts suite à l’effondrement d’un mur d’une classe.

«Selon un habitant dudit village contacté par la rédaction de reperesdafrique.tg, ces derniers temps, il y a eu de fortes intempéries qui se sont abattues dans la zone et un mur d’une classe construite en terre battue, déjà en état de dégradation avancée s’est écroulé sur les élèves et l’enseignant faisant deux morts dans les rangs des élèves et un blessé qui est l’enseignant», écrit le confrère repèresdafrique.

Ce dernier a été conduit à l’hôpital préfectoral de Blitta. Il a reçu la visite du préfet de Blitta, accompagné des autorités politiques, militaires qui sont venus lui apporter le réconfort moral des plus hautes autorités et du gouvernement.

Selon le confrère repèresdafrique qui donne l’information en premier, «ce drame survient deux ans après celui du Lycée Sessaro-Mazada dans la commune Sotouboua 2 qui a fait aussi deux morts. Ce qui relance le débat sur l’état des infrastructures scolaires de la plupart des établissements sur l’ensemble du territoire national qui sont en dégradations très avancées mettant en danger les apprenants et le personnel enseignant».


C’est cette situation qui a poussé le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire et Technique à fermer provisoirement le Lycée du 2 Février d’Agbalepedogan le 25 septembre 2023.

Ouvrir davantage les yeux…
L’oeil observateur et rigoureux de l’équipe Kokoroko et de l’ensemble des acteurs éducatifs doit aller loin afin de repérer tout immeuble en situation de décrépitude avancée ou menaçant ruine notamment dans les établissements scolaires sur tout le territoire; ce qui permettra de prendre les mesures idoines pour des travaux rapides et efficaces. La fermeture il y a quelques jours du lycée 2 février à Lomé, pour les nécessités de travaux, est une bonne chose et tous les acteurs éducatifs à travers les coins de tout le pays doivent collaborer afin de signaler toute situation suspecte à qui de droit en temps opportun pour éviter des drames tel le cas à Blitta. C’est l’occasion d’exhorter le gouvernement à poursuivre sa politique de construction d’infrastructures scolaires dignes dans toutes les régions, afin d’assurer un meilleur cadre de travail dans le but d’une éducation de qualité à tous les enfants.

Nous contacter pour tous besoins au tel 90213091/93850463/e-mail lepointactu07@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *