Evolution de la dette togolaise sur les cinq dernières années

Sur les cinq dernières années, de 2019 à 2023, la dette togolaise est passée de 2197,7 milliards FCFA à 3707,8 milliards, marquant une évolution continue sur la période. C’est ce que révèlent les données du ministère de l’économie et des finances sur la dette du pays à fin décembre 2023. Sur la période considérée, la dette nationale marque ainsi une croissance annuelle moyenne d’environ 17,21%.
Entre 2021 et 2023, le ratio dette/PIB est ainsi passé de 63% (2021) à 66,65% (2023). En dépit de cette évolution, le pays reste en deçà du seuil de soutenabilité de l’Uemoa, fixé à 70% du PIB au sein de l’espace communautaire.
Cette dette totale comprend la dette intérieure, qui s’élève à 2276 milliards FCFA en 2023 (soit 61,4% de la dette totale) et la dette extérieure, qui s’élève à 1431 milliards FCFA en 2023 (soit 38,6%).


La dette intérieure
Si la dette intérieure (qui représente les obligations financières du gouvernement envers des créanciers nationaux) représente le gros de l’endettement de l’État, cette dernière a cependant progressé à un rythme relativement plus lent, avec un taux de croissance annuel moyen entre 2019 et 2023 d’environ 12%.
La dette extérieure
Pour sa part, la dette extérieure (représentant les obligations financières contractées par le gouvernement auprès de créanciers étrangers), a connu une augmentation plus significative sur la période étudiée. Elle est passée de 751,3 milliards FCFA en 2019 à 1431,6 milliards FCFA en 2023, soit une augmentation de près de 90%. Sur la période, le taux de croissance annuel moyen de la dette extérieure entre 2019 et 2023 est d’environ 17,72%. Cette expansion rapide pourrait être attribuée à divers facteurs, notamment la recherche de capitaux pour financer des projets d’infrastructure.
Le service de la dette
En 2023, le service de la dette au Togo (l’ensemble des paiements effectués par le pays à ses créanciers, sur les intérêts et le remboursement du capital emprunté) a représenté environ 706 milliards FCFA, pour l’ensemble de la dette togolaise. Ceci couvre notamment 553 milliards FCFA pour le remboursement du principal, et 153 milliards FCFA pour le paiement des intérêts et commissions.
Jules Tété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *