Désormais possible au Togo de changer d’opérateur téléphonique tout en conservant son numéro initial


L’on peut désormais changer d’opérateur téléphonique en toute liberté tout en conservant son numéro d’origine. Une évolution effective au Togo et l’annonce officielle a été faite vendredi dernier.
En effet, à la faveur d’une cérémonie officielle de lancement organisée vendredi 3 mai 2024 à Lomé et présidée par la ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale, Cina Lawson, en présence du directeur général de l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des postes (ARCEP), Michel Yaovi Galley, du directeur général du groupe TOGOCOM, Pierre-Antoine Legagneur et de celui de Moov Africa Togo, Younes El Bedraoui, l’annonce a été faite.


Annoncée pour être effective jusqu’à la fin de l’année 2023 au Togo, la portabilité des numéros mobiles est désormais devenue une réalité, offrant aux abonnés la possibilité de changer d’opérateur téléphonique en toute liberté, tout en conservant leur numéro d’origine.
La portabilité, initiée par l’ARCEP, de façon précise, permet aux consommateurs de choisir librement d’opérateur de téléphonie mobile (notamment entre TOGOCEL et Moov Africa Togo) en fonction de la qualité de service ou des tarifs proposés.
« Le processus de portabilité est gratuit pour l’abonné, sous réserve du respect de certaines conditions telles que l’absence de solde sur le numéro à porter et la présentation d’une pièce d’identité valide. De plus, le numéro doit être actif, ayant effectué des communications dans les derniers 90 jours », renseigne-t-on.
Selon les informations, l’offre de la portabilité des numéros mobiles devrait renforcer la dynamique concurrentielle du secteur des télécommunications et favoriser une meilleure expérience pour les utilisateurs de services mobiles.
La mise en œuvre de ce service a été précédée, selon toujours les informations, d’une enquête menée par le régulateur des communications électroniques, qui a révélé une forte adhésion des consommateurs togolais (95% des sondés) au projet. Elle fait également suite à la suppression de la différenciation tarifaire intra et inter réseaux mise en œuvre par l’ARCEP en 2021.

Jules Tété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *