Triste ! UNIR à la recherche d’un adversaire de taille


« Il n’y a vraiment rien devant nous ; l’opposition togolaise a abandonné », lançait déjà à Atakpamé en avril 2022, le désormais feu Charles Kondi Agba, président des Sages du parti Union pour la République (UNIR).
Une affirmation qui se confirme et inquiète…
Les résultats provisoires des élections législatives connus depuis ce samedi 04 mai 2024 laissent voir une opposition dans un état comateux, catastrophique avec un total de cinq (5) sièges gagnés sur 113. La première leçon de ces élections du 29 avril dernier est la confirmation de l’hégémonie de l’Union pour la République (UNIR) sur la scène politique togolaise. Avec un score de 108 députés sur 113, sous réserve de la confirmation par la Cour constitutionnelle, elle demeure la première force politique du pays. « Un score qui risque également », selon des analystes politiques, « d’acter la disparition de l’opposition et d’ouvrir la voie après le régime parlementaire à une monarchie possible si l’opposition ne se remet pas en cause et au travail sérieux ».


Si beaucoup n’hésitent pas à l’affirmer ces derniers temps, le Prof Charles Kondi Agba avait déjà clairement affirmé, à l’occasion du 10èm anniversaire du parti UNIR à Atakpamé que les opposants togolais ne jouent pas vraiment leur rôle. « On ne peut pas danser et s’apprécier à la fois et c’est le rôle de l’opposition de critiquer afin de permettre à ceux qui sont au pouvoir de corriger. C’est ce qui se fait dans tous les pays, une opposition constructive qui applaudit quand c’est bon et désapprouve dans le cas où c’est à améliorer », avait souligné en substance le militant Agba qui se désolait même de constater que les opposants togolais ne sont pas vraiment dans cette logique et ne pèsent rien devant le parti au pouvoir.
Une « inexistence » qui n’aide pas
Même bonne sur ses projets et programmes de développement, UNIR aimerait avoir des contradicteurs responsables, dignes qui puissent aider à mieux faire.
Vivement que des opposants de visions constructives naissent ou se réveillent !

Ali Legrand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *