RFI Lomé sous le feu des critiques de la HAAC-Togo

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) du Togo a émis une mise en demeure à l’égard de la Directrice Générale de RFI Lomé, dénonçant ce qu’elle qualifie de traitement partial de l’information et la propagation de fausses nouvelles concernant le pays.
En effet, dans un courrier daté du 6 mai 2024, la HAAC exprime ses regrets quant au non-respect réitéré des principes de neutralité et d’équité dans le traitement de l’information par RFI, malgré les rappels antérieurs à cette obligation.

Cette mise en demeure fait référence spécifiquement à un segment diffusé le dimanche 5 mai 2024 à 18h30 TU, où il a été rapporté de manière erronée qu’une interdiction formelle de toute manifestation contre la Vème République était en vigueur au Togo. Pourtant, le même jour, une manifestation contre cette constitution s’est tenue sans incident, ayant préalablement reçu l’autorisation des autorités compétentes.

La HAAC se dit choquée et critique la couverture des récentes élections par RFI, incluant des affirmations selon lesquelles « tous les médias internationaux, y compris RFI, avaient été suspendus de la couverture de ces élections », ce que la HAAC conteste.

La HAAC met en garde RFI Lomé quant à d’éventuelles mesures punitives, telles que la suspension de son droit de diffusion sur le territoire national, si de telles pratiques venaient à se répéter. Elle demande à RFI de rectifier ces erreurs et de se conformer aux normes journalistiques internationales dans un délai de quinze jours à compter de la réception de ladite mise en demeure.

Marc Okuwé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *