Togo : Un poste de péage moderne ouvert à Djabignon


Le nouveau poste de péage de Djabignon situé sur la RN 27 dans la commune Dankpen 3 (préfecture de Dankpen) est désormais opérationnel et ce, dès vendredi 07 juin 2024. C’est en présence du préfet de Dankpen, lieut.col Gnakou Alowègnim et des maires des trois communes de la localité que la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) a présidé la cérémonie de mise en exploitation dudit poste pour la perpétuité de la collecte de fonds. Cette nouvelle infrastructure, indique-t-on, devrait permettre au gouvernement par l’entremise de la SAFER, de mobiliser davantage de ressources financières pour la construction et le maintien en bon état de l’ensemble du réseau routier national. Selon les informations, ce nouveau joyau remplace les kiosques entre temps exploités sur le même tronçon pour la perception des droits d’usage de la route en vue du renforcement des capacités de ressources financières destinées au financement de l’entretien routier.
Sens d’écoute et envie de toujours mieux faire des autorités
Mme Sama Kondokissem Hodalo, chef service ressources humaines à la SAFER et représentant de son directeur général, a, au cours de la cérémonie d’ouverture, sollicité l’accompagnement des autorités locales pour l’atteinte des objectifs. Elle a rassuré les autorités de la localité du sens d’écoute et de la disponibilité du directeur général de la SAFER à œuvrer sans relâche pour mobiliser efficacement les fonds destinés au maintien de la qualité de l’ensemble du réseau routier national.
Le préfet de Dankpen, lieut.col. Alowègnim a salué la politique des grands travaux du président de la République. Pour lui, l’implantation des postes de péage revêt une importance capitale et appelle à une adhésion sans réserve.
« L’Etat fournit de grands efforts dans la construction des routes. En témoigne la politique de grands travaux lancée par le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé à travers la construction et la réhabilitation des voies publiques. Une chose est de construire et de moderniser les voies mais il faut penser à leur entretien régulier et efficace. Les infrastructures routières, conscient que leur réalisation n’est pas aisée, sont appelées à durer dans le temps pour être profitables aux populations. Elles constituent un secteur de grands investissements et de sacrifices pour l’Etat. Voilà pourquoi nous félicitons et apprécions à sa juste valeur, la mise en place de cette structure qu’est la SAFER qui a pour mission de mobiliser des fonds en vue d’entretenir les routes. La construction d’une route n’étant pas aisée pour tous les Etats, nous appelons les usagers à un sens de citoyenneté et de responsabilité », a indiqué le représentant du pouvoir central.
Description du poste de péage de Djabignon
Le poste de péage de Djabignon, dans la préfecture de Dankpen, occupe un périmètre important dans son ensemble pour le besoin des installations. A l’étape de l’ouverture, la structure se présente en architecture moderne. Elle compte 06 voies dont 02 couloirs destinés aux véhicules à deux roues ; 02 pour les véhicules poids lourd et 02 voies intermédiaires pour le passage de toutes les autres catégories. Le poste est également équipé d’une salle moderne de réunions, des bureaux pour les chefs de poste et d’équipes mais aussi des locaux pour les techniciens. Il y est construit des salles pour le serveur et la régie vidéo surveillance sans oublier les locaux de la batterie d’alimentation du champ photovoltaïque.


A la manière de tous les postes installés de par le pays, le péage de Djabignon fonctionne à partir de trois sources d’énergie notamment le courant conventionnel fourni par la compagnie d’énergie électrique du Togo, un groupe électrogène de 66 KVA puis le champ photo voltaïque. Pour le besoin en eaux potable, il est réalisé un forage à capacité de fourniture suffisante. A l’ouverture de la structure, un personnel de 18 agents devra assurer le fonctionnement permanent et professionnel conformément aux textes qui encadrent les droits et devoirs des employés sur un poste de péage. Il s’agit de 14 caissiers, 01 chef de poste, 01 régisseur, 01 électro technicien, 01 agent d’entretien. Ils sont formés et entretenu pour remplir les tâches qui leurs sont dévolues.
Le péage de Djabignon est le 18ème à être implanté dans le cadre de la mission dévolue à la SAFER sous la responsabilité de M. Sylvain Outchantcha Awima Atoute. Les précédents poste sont les suivants : Davié, Aképé, Aképédo, Kpomé, Vodougbé, Tabligbo et Akato –Viépé dans la région Maritime ; Atéda, Evou – Apégamé et Notsè dans les Plateaux ; Sotouboua dans la Centrale ; Aléhéridè, Kémérida, Défalé et Atétou dans la région de la Kara ; Mango et Ponio dans les Savanes.
L’exploitation des péages par la SAFER a permis le renforcement du fonds devant servir à l’entretien des routes. Plusieurs prix sont décernés à la société pour les impacts positifs engrangés par les ressources financières mobilisées chaque année. Chaque usager de la route est vivement invité au respect des dispositions mises en place pour un franchissement plus fluide et un fonctionnement plus efficace des postes de péages ; ceci pour le bien de toutes et de tous.

Avec cellule communication SAFER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *