Contre le terrorisme : l’exécutif échange avec les institutions de la République

Le gouvernement togolais a échangé ce mardi 16 août 2022 à Lomé avec les responsables des institutions de la République. Les échanges ont porté essentiellement sur la situation sécuritaire au Nord du pays et les actions menées par le gouvernement pour assurer la sécurité des populations.

La rencontre fait suite à celle tenue le 4 août dernier avec les partis politiques. Elle a été présidée par le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement.

« Après les populations et les forces vives des savanes et ensuite les partis politiques, il est question aujourd’hui d’apporter aux présidents des institutions de la République, les éléments concernant l’action du gouvernement, la manière dont les opérations se déroulent, les mesures d’accompagnement des populations de sorte à nous permettre à la fois d’être résistants et résilients face aux dangers qui nous menacent tous », a déclaré le ministre en charge des institutions de la République, Christian Trimua, à l’issue de la rencontre.

Différentes thématiques, à savoir la situation dans la sous-région et au Togo, en ce qui concerne la menace terroriste ont été présentées, renseigne-t-on.

« Nous avons également parlé des projets de développement qui sont mis en œuvre dans le cadre du programme d’urgence dans la région savanes et les perspectives notamment la prise de rôles des institutions de la République aux côtés du gouvernement et dans l’unité politique que nous avons voulu ensemble avec tous les acteurs politiques pour pouvoir faire face à ce danger. Les concertations se poursuivent et la prochaine rencontre se fera avec les acteurs de la société civile », a martelé M. Trimua.

C’est depuis novembre 2021 que le Nord du Togo, notamment la région des Savanes, essuye des attaques terroristes qui ont malheureusement fait plusieurs victimes.

Vivement que les populations retrouvent la paix, la quiétude.

Sama Adjima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *