Togo/ AO Alliance : des journalistes à l’école de la traumatologie routière

Une rencontre d’information, d’éducation et de communication à l’endroit des journalistes et professionnels des médias sur l’amélioration des soins aux patients traumatisés, surtout en traumatologie routière, s’est tenue ce samedi 13 avril 2024 à Lomé .

Organisé par l’AO Alliance section Togo, sous le théme :  » problématique de prise en charge des fractures, à l’intention des agents de la communication », ce séminaire, d’une importance capitale a pour objectif de former les journalistes sur la problématique de la traumatologie routière, mettre en place une équipe de soignants formées en communication sur la traumatologie routière, présenter l’AO Alliance au professionnels des médias, et en fin faire des journalistes des ambassadeurs de ce secteur d’activité

Une occasion pour le docteur G. Ayouba de revenir sur les objectifs du présent atelier : « Je tiens à vous remercier d’avoir accepté de participer à cette journée d’information et de communication à l’endroit des hommes de médias. Cette journée a été initiée dans l’objectif de permettre aux journalistes d’avoir des notions de base sur la pratique et les soins en traumatologie au Togo, de comprendre l’enjeu des patients victimes de traumatisme et de fracture sur le plan national et régional et aussi d’avoir les outils pour répondre à la problématique devant les populations qui sont demandeurs d’information et avoir des éléments pour traiter des problèmes à polémique et controverse. D’où cette journée afin de leur donner des outils pour pouvoir comprendre le fonctionnement de la traumatologie orthopédique » a laissé entendre Dr Ayouba

« Les sujets à polémique c’est tout ce qui soulève des interrogations et des controverses dans la société. Il y’a quelques années il y’a cette histoire de plants périmés dans les corps des gens. Ça ce sont des sujets à polémique qui n’ont pas été bien gérés au point de vue communicationel. Si l’information était maîtrisée dès la base, au niveau des soignants comme au niveau des hommes de presse, celà aurait évité toute cette agitation inutile, puisque finalement il s’était avéré que l’information était fausse. Mais la façon dont ça a été dit au départ avait prêté à confusion dans la masse. C’est pour éviter ces genres de situation qu’il faille être dans un schema de communication permanente pour que quand il y’a une information à vérifier qu’on s’adresse aux professionnels surtout, et qu’on ne parle pas dans toutes les dispositions à faire des suppositions qui ne sont pas avérées « , a-t-il poursuivi.

Pour réussir cette mission, l’AO Alliance fait un certain nombre de suggestions, dont la création des centres de traumatologie au Togo, augmentation du budget de la santé, amélioration de l’accès aux soins, améliorer l’organisation des urgences, renforcer le plateau technique, et en fin renforcer le personnel soignant.

Pour rappel, l’AO Alliance est une ONG Internationale suisse qui soutient la formation, l’éducation et les soins en matière de traumatologie dans divers pays dont le Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *