Fertilité des sols et biofertilisants: AFSA et la préservation de l’agroécologie


L’alliance pour la Souveraineté Alimentaire en Afrique (AFSA) a organisé un webinaire le 3 mai 2024, mettant en exergue les solutions endogènes pour l’amélioration de la fertilité des sols à travers la promotion des biofertilisants agroécologiques. Cette rencontre virtuelle a réuni un parterre d’experts, de chercheurs, de journalistes, d’agriculteurs et de militants fervents de la préservation de l’agroécologie en Afrique.

Les échanges qui ont ponctué ce webinaire ont soulevé plusieurs points d’une importance capitale :

Les témoignages des agriculteurs ont mis en relief les bénéfices des biofertilisants, incluant une augmentation notable des rendements agricoles et une qualité accrue des récoltes. En outre, l’usage de biofertilisants tels que le bokashi a engendré une amélioration avérée de la santé des sols.

La gestion des semences a été abordée comme une stratégie indispensable pour préserver la biodiversité indigène et sauvegarder les ressources génétiques traditionnelles. Les participants ont souligné l’impératif de protéger et de promouvoir les semences locales afin de garantir la sécurité alimentaire à long terme.

L’agroécologie a été conceptualisée comme bien plus qu’une simple substitution des fertilisants chimiques par des biofertilisants. Il s’agit davantage de revitaliser la vie microbienne dans les sols et de promouvoir des pratiques agricoles respectueuses de l’écosystème.

Les défis et les opportunités relatifs à l’adoption à grande échelle de l’agroécologie en Afrique ont été débattus. Les intervenants ont souligné l’impérieuse nécessité de réévaluer les stratégies agroécologiques afin d’évaluer leur impact réel, ainsi que de responsabiliser les agriculteurs pour qu’ils embrassent pleinement ces méthodes.

L’engagement des institutions a été identifié comme un pilier essentiel pour promouvoir l’agroécologie et faciliter la transition vers des systèmes alimentaires durables en Afrique de l’Ouest.

Enfin, les participants ont mis en avant l’urgence de reconsidérer les politiques agricoles afin de favoriser la commercialisation des biofertilisants et d’encourager leur adoption par les agriculteurs.

Ce webinaire a souligné l’importance cruciale de promouvoir les biofertilisants agroécologiques en Afrique de l’Ouest pour améliorer la santé des sols, renforcer la résilience des agriculteurs et contribuer à la sécurité alimentaire régionale. Il a également mis en lumière la nécessité d’une action concertée de la part des gouvernements, des institutions et de la société civile pour soutenir cette transition vers des pratiques agricoles durables.

Marc Okuwé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *