Journée de l’hypertension artérielle: Que retenir ?


C’est le 17 mai aujourd’hui, une journée de chaque année dédiée sur le plan mondial à l’hypertension artérielle. Les facteurs de risques, les symptômes et les moyens de prévention de cette maladie sont essentiellement les aspects que vous présente la rédaction de lepoint-actu.tg.
Facteurs…
« Les facteurs de risque modifiables sont l’alimentation déséquilibrée (consommation excessive de sel ou de graisses saturées et d’acides gras trans, et consommation insuffisante de fruits et de légumes), la sédentarité, la consommation de tabac et d’alcool, et le surpoids ou l’obésité ». Ces facteurs sont ceux retenus par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Les antécédents familiaux d’hypertension, le vieillissement (personnes âgées de plus de 65 ans) et la coexistence d’autres pathologies telles que le diabète ou une maladie rénale » sont essentiellement, selon l’OMS les facteurs dits non modifiables.
Question des symptômes…
Selon les informations, la plupart des personnes souffrant d’hypertension ne ressentent aucun symptôme.

«Une pression artérielle très élevée peut causer des maux de tête, une vision floue, des douleurs thoraciques et d’autres symptômes », renseigne-t-on. Pour l’OMS, les personnes ayant une pression artérielle très élevée (habituellement 180/120 ou plus) peuvent notamment éprouver les symptômes suivants : « maux de tête intenses ; douleurs thoraciques ; vertiges ; difficulté à respirer ; nausées ; vomissements ; vision floue ou autres altérations de la vision ; anxiété ; état confusionnel ; bourdonnement dans les oreilles ; saignements de nez ; anomalie du rythme cardiaque ».
Moyens de prévention, précautions…
La vérification de votre tension artériele est le meilleur moyen et la précaution adéquate.
L’adoption d’une alimentation plus saine, cesser de fumer et être plus actif peuvent aider à abaisser la tension artérielle. Certaines personnes peuvent toutefois avoir besoin de prendre des médicaments. «L’hypertension est maîtrisée chez environ un adulte sur 5 (21 %)», informe-t-on.

Ali Legrand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *