FAWE : Les conditions d’accès et de réussite des filles dans les STEM objet d’une journée de réflexion à Lomé


Le Forum des éducatrices africaines (FAWE), antenne du Togo, se veut méthodique dans la quête d’amélioration continue de l’égalité des genres dans la société en général et dans le système éducatif, « Science, technologie, ingéniorat et mathématique » (STEM) en particulier. Dans cet élan, une journée de réflexion sur les conditions d’accès et de réussite des filles dans les STEM a eu lieu mardi 11 juillet 2023 à Lomé, mobilisant des personnalités exemples de réussite aux parcours accrochant.
Cette rencontre riche, devant réveiller davantage apprenants, éducateurs, cadres d’administration, parents et ou booster les visions des uns et des autres pour une meilleure prise en compte des filles dans les STEM, est organisée par FAWE TOGO avec l’appui technique et financier de la Banque islamique pour le développement « BID). Elle s’inscrit, informe-t-on, dans le cadre du projet dénommé « améliorer l’intérêt, la participation et les performances des filles dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingéniorat et des mathématiques (STEM) au Togo ». Au moins 30 participants venus du ministère de l’éducation, des écoles partenaires au projet et évidemment de FAWE Togo, étaient au rendez-vous des échanges.

Table d’honneur à l’ouverture des travaux


Il s’agit, selon les propos de la présidente de FAWE Togo, Agounké Kékéli Jeannine, à l’ouverture des travaux, d’une initiative qui « vise à promouvoir la participation des filles dans les filières STEM ». Une initiative qui, précise madame la présidente, « est en cohérence avec les priorités nationales (Plan national de développement, PND 2018-2022, Politique nationale pour l’équité et l’égalité du genre au Togo et Plan stratégique national pour l’emploi des jeunes, PSNEJ) et sectorielles (Plan sectoriel de l’éducation, PSE 2014-2025) ». La volonté de FAWE TOGO « est de créer », dira Tsénou Kossi Aimé, coordonnateur national de cette organisation, « un dialogue ouvert et constructif sur les obstacles qui entravent la participation des filles dans les domaines scientifiques » ; le thème de la journée de réflexion « les conditions d’accès et de réussite des filles dans les STEM » en est une illustration parfaite. « En tant qu’association engagée dans la promotion de l’égalité des genres et de l’éducation de qualité, nous sommes déterminés à relever les défis auxquels les filles sont confrontées dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques », a-t-il martelé en remerciant la BID dont le soutien indéfectible a permis la tenue de la journée de réflexion.
Pour Sényikey Fernand, représentant le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat à l’ouverture des travaux, des efforts louables sont faits par le ministère et le gouvernement dans son ensemble pour une éducation de qualité pour tous, pour réduire sensiblement les stéréotypes de genre qui limitent l’accès et la participation des filles aux études y compris dans les carrières STEM.


Présentation de bonnes pratiques
Par ailleurs, il y a eu la présentation de bonnes pratiques et initiatives réussies.

Des témoignages de femmes hautement expérimentées, de jeunes dames, intellectuelles, modèles probables pour les jeunes élèves présentes lors des travaux étaient de la partie.


Une table ronde…
Une table ronde et discussions interactives dont la modératrice était Mme Kouméalo Anaté, ancienne ministre et actuelle député à l’Assemblée nationale togolaise a aussi meublé la partie.


L’importance de briser les stéréotypes genres, la revendication du droit à l’erreur pour la femme, la nécessité que 40% au moins des élèves entrant aux lycées scientifiques soient désormais des filles, la confiance en soi, sont certaines des recommandations à l’issue de la journée de réflexion.


Mieux connaître FAWE
Selon les informations, depuis 1992, FAWE intervient dans 34 pays africains et travaille étroitement avec les gouvernements, les écoles et les communautés pour développer et mettre en œuvre des politiques et pratiques pour la promotion de l’éducation des filles. FAWE est Dirigé par des femmes africaines ; ses interventions sont essentiellement basées sur l’égalité et l’équité des genres dans les domaines de l’éducation, à travers le continent. Il constitue de nos jours une organisation féminine de référence dans le domaine de l’éducation.
Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme STEM avec l’appui technique et financier de la Banque islamique pour le développement, les antennes de FAWE au Burkina-Faso, au Togo et Sénégal sont identifiées comme organisations bénéficiaires chargées de l’exécution de ce programme dans leurs pays respectifs.

Nous contacter pour tous besoins au tel 93850463/90213091/e-mail: lepointactu07@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *